Je suis tombée en amour du travail de la terre au Québec, au Centre céramique Bonsecours de Montréal, durant un cours de quelques heures, en janvier 2009.

J'étais à un tournant de ma vie et en grand questionnement professionnel. Quelques mois plus tard, à mon retour en France, après 10 ans au Canada, j'ai intégré l'école de céramique d'Aubagne en CAP tournage.

Durant quelques années, j'ai dû mettre de côté mon projet potier et assumer un travail « alimentaire ».

J'ai décidé en 2014 de me lancer pleinement dans mon métier. J'ai fait mes premiers pas avec une production de faïence, terre de Provence. Puis, de plus en plus attirée par le raku et sa cuisson si particulière, j'ai fait le choix, en septembre 2015, de me consacrer à l'exploration de cette technique. 

En 2020, dans le contexte sanitaire que nous connaissons encore aujourd'hui, j'ai dû fermer mon atelier personnel. C'est dans ces circonstances particulières qu'est né le projet Amass'art. Aujourd'hui, j'œuvre activement au sein de ce collectif.

Parallèlement, je poursuis mes recherches de couleurs et de textures avec des cuissons de grès, haute température. Mon four Raku quant à lui, attend sagement que je puisse à nouveau le remettre en fonction dans les conditions de sécurité optimales.

à suivre

Le parcours d'Amma

IMG_4661_edited.jpg

Bio perso :

  • Insatiable curieuse esthétique, mon terrain de jeu est très vaste : photographie, peinture, dessins, collage, bois, métal,...

  • Exploratrice de symboles et de sens : géométrie sacrée, médecine amérindienne, paganisme,...

  • Mère d'une grande tribu ( du lycée à la crèche)